Un échange éco-logique à Hambourg

Actualités1 Déchet Par Jour

Du 8 au 18 septembre 2022, les membres de 1 Déchet Par Jour ont eu la chance de coorganiser et de participer à un échange entre des acteurs du développement durable venus de 3 villes jumelées : Saint-Pétersbourg, Hambourg et Marseille. 

A l’initiative de la société germano-russe de Hambourg, de l’organisation Mosty (« Ponts ») de Saint-Pétersbourg et de l’association 1 Déchet Par Jour, et soutenu par l'Office fédéral des affaires étrangères, la Chancellerie du Sénat de Hambourg et la Fondation Alfred Toepfer à Hambourg, le projet « Vivre ensemble durablement » (« Sustainable Living Together ») a réuni 20 fondateurs, salariés, activistes et bénévoles d’associations à but non-lucratif ou d’entreprises tournées vers l'économie circulaire, le recyclage et la récupération alimentaire et sur la manière dont chacun de nous peut y contribuer. 

Les personnes invitées à ce voyage ont organisé des ateliers, assisté à des conférences, échangé sur leurs pratiques, leurs solutions et leurs difficultés, tout cela en anglais (of course !).

HAMBOURG

La visite a été très dense avec une conférence et une exposition de l’ONG Greenpeace, la visite du tiers-lieu Minitopia ouvert aux projets de jardinage et de bricolage avant un tour en bateau dans le port industriel de Hambourg, des discussion avec les étudiants d’une école Steiner (pédagogie non traditionnelle), la découverte de la montagne de l’énergie Georgswerder, un ramassage de déchets en plein cœur de la ville avec l’association Plasti:ch, et des visites de boutiques zéro déchet, d’upcycling ou de seconde main (Hanseatische Materialwirtschaft). On a vraiment vu Hambourg en transition et ça fait vraiment plaisir.

Découvrir Hambourg à travers des lieux aussi divers nous a illustré un paradoxe entre d’un côté une politique écologique forte menée par la Ville ainsi que des initiatives citoyennes dynamiques et positives, et de l’autre côté une industrie portuaire dévastatrice pour l’environnement. 

Un exemple frappant fut la visite de cette fameuse Montagne de l’énergie, la colline Georgswerder. Un ancien site de décharge contaminé et toxique est devenu un dôme dédié aux énergies renouvelables, accessible au public et permettant la sensibilisation aux problèmes des déchets. 

MARSEILLE

Après de longues heures de train, nous sommes arrivés à notre seconde destination : Marseille. L’occasion pour nos amis russes et allemands de prendre un bain de soleil et de goûter aux rafales du Mistral. De nombreuses structures nous ont ouvert leurs portes : la Cité des Arts de la Rue, le Super Cafoutch, Ici Marseille, la Ferme Capri. Nous avons également adoré redécouvrir les tiers-lieux de Marseille dont l'Épopée, la Friche, la Base. 

A Marseille, nous avons pu constater que les initiatives sont très créatives et communautaires, reposant énormément sur les initiatives de citoyens très motivés.

ST PETERSBOURG

Lors de la planification du projet, la guerre en Ukraine n'avait pas encore commencé, et en septembre, malgré la situation, il a été décidé de maintenir le projet pour ne pas perdre le contact avec la population civile russe afin de pouvoir travailler ensemble une fois la guerre terminée. Cependant, les organisateurs ont annulé la deuxième partie du projet, initialement prévu à Saint-Pétersbourg en novembre.

À Saint-Pétersbourg, il existe de nombreuses initiatives de la société civile et des entrepreneurs sociaux dans les domaines du tri des déchets, de la gestion des aliments, du partage des aliments et des matériaux. Ils produisent de nouveaux biens à partir de déchets, gèrent des magasins zéro déchet, ont créé des marques de cosmétiques bio. 

APPRENDRE ENSEMBLE

Ce séjour a mis en avant à de nombreuses reprises l’alliance nécessaire entre initiatives commerciales et associations militantes : une sorte d’alliance verte, une instrumentalisation réciproque pour servir des intérêts communs. 

Nous avons eu l’occasion de présenter chacun notre tour notre projet : entreprises de cosmétiques vegan et zéro déchet, organisation de clean ups, développement de l’éco-tourisme, promotion du zéro déchet, commerce zéro déchet, centres de sensibilisation au tri, fabrication et vente de produits upcycling

L’immersion à Hambourg fut l’occasion de vivre à leur rythme pendant quelques jours : manger la cuisine bio et locale, aller au marché aux poissons et constater qu’aucun poisson ne vient de l’Elbe (bien trop polluée par l’activité portuaire) ou encore découvrir le système de consigne pour les bouteilles de bière ! 

Ces moments de convivialité ont aussi été l’occasion d’échanges plus personnels sur nos doutes, nos remises en question, mais aussi nos espoirs de voir autant d’initiatives émerger à différents endroits du globe. La majorité du groupe était constitué des femmes trentenaires, comme moi, et nos discussions passionnantes révélaient toujours les mêmes parcours et questionnements : comment survivre individuellement dans un monde en crise, comment trouver du sens et du plaisir dans nos actions, dans notre travail, comment concilier notre travail et notre vie de femme au quotidien ?

Un peu de lecture

En 2022 on a grandi, en 2023 on va rugir !
Lire
Un échange éco-logique à Hambourg
Lire
1 Déchet par jour lance son BLOG !
Lire

Evènements à venir